Demande croissante pour des ZAPs au Bas-Saint-Laurent

Le rayonnement de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent prend de plus en plus d’ampleur au Bas-Saint-Laurent. Cette présence s’affirme davantage avec l’installation de quatre nouvelles ZAPs dans la ville de Matane. Lancé publiquement en 2010, le projet Z.A.P. Bas-Saint-Laurent gagne de plus en plus d’adeptes dans chacune des MRC du Bas-Saint-Laurent et répond à une demande croissante d’accès mobile à Internet.

Le vice-président de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent, Marcel Moreau, est très heureux de la progression enregistrée dans la région et de cette percée à Matane. Il souligne : « Tout le monde reconnaît que la mobilité est devenue un incontournable en matière d’utilisation du Web. Z.A.P. Bas-Saint-Laurent offre aux municipalités, aux organismes et aux entreprises l’occasion de démocratiser l’accès à Internet à l’intention de leurs clientèles. Les zones d’accès public gratuit sans-fil à Internet représentent le présent et l’avenir du développement régional. C’est, en quelque sorte, un projet à caractère communautaire. »

La mission de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent est de promouvoir et d’ouvrir l’accès public sans-fil gratuit à Internet. Elle incite les commerces, organismes ou municipalités à offrir un service à valeur ajoutée en mettant leur accès Internet à la disposition de leurs clients, grâce aux infrastructures déjà disponibles. Ainsi, Z.A.P. Bas-Saint-Laurent ne se substitue pas aux fournisseurs d’accès Internet.

Monsieur Moreau poursuit : « Cette initiative positionne avantageusement la région auprès des clientèles mobiles, des professionnels, des gens d’affaires, des étudiants et de la clientèle touristique qui trouvent une raison de plus pour s’arrêter et investir ici. Z.A.P. Bas-Saint-Laurent fait office de précurseur en déployant graduellement l’accès gratuit à Internet sans-fil sur tout son territoire, ce que l’on ne trouve ailleurs que dans les grands centres urbains. Ce service bénéficie aussi à la population régionale, de plus en plus tournée vers les technologies sans-fil. Nous disposons ainsi d’une nouvelle avenue de développement qu’il faut maximiser. »

Près d’une centaine de ZAPs sont actives ou en voie de l’être à l’échelle de la région. Depuis l’automne 2010, le nombre d’utilisateurs authentifiés et confirmés est passé de 2 500 à plus de 12 500, ce qui démontre l’intérêt pour un tel service de la part des résidants et des visiteurs nomades de la région. De plus, l’accès gratuit à Internet sans-fil devient un avantage concurrentiel pour tous les lieux publics (entreprises, institutions et organismes) qui le proposent. C’est un facteur d’accroissement de fréquentation et de fidélisation des clientèles. Selon Marcel Moreau : « Le modèle développé dans les centres urbains a été concluant et nous démontrons que l’idée peut faire du chemin ici aussi. Nous sommes les premiers à le faire à l’échelle de toute une région et nous sommes convaincus de l’impact de cette démarche. Notre philosophie et notre modèle de développement sont considérés comme des exemples pour d’autres régions. »

La mise en oeuvre du projet de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent, une corporation à but non lucratif, reçoit l’appui de la Conférence régionale des éluEs du Bas-Saint-Laurent, des huit SADC du territoire et de la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent.

Les entreprises, organismes et institutions désirant en savoir plus sur le concept de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent ou y adhérer peuvent consulter le site Web de l’organisme à l’adresse www.zapbsl.org.


Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les commentaires sont fermés.

Partenaires initiaux

Information, aide et soutien technique : 1-866-285-9575 - info@zapbsl.org